Sélection de la langue

Recherche

Vidéo : #SantéMentaleGC : Conseils pour les gestionnaires

Description

Des membres du Bureau des conférenciers fédéraux pour des milieux de travail sains expriment leurs idées sur des expériences vécues, et offrent des conseils aux gestionnaires pour soutenir leurs employés qui vivent des enjeux de santé mentale au travail. Produit par l'École de la fonction publique du Canada et le Centre d'expertise pour la santé mentale en milieu de travail (Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada), de concert avec le Centre canadien d'innovation pour la santé mentale en milieu de travail (Innovation, Sciences et Développement économique Canada).

Durée : 00:03:07
Publié : 7 octobre 2019
Code : WMT2-V05


Lecture en cours

#SantéMentaleGC : Conseils pour les gestionnaires

Transcription | Visionner sur YouTube

Transcription

Transcription : #SantéMentaleGC : Conseils pour les gestionnaires

[À l'écran : #SantéMentaleGC : Conseils pour les gestionnaires]

Les Escobar, conseiller principal de programme, Immigration, Réfugiés and Citoyenneté Canada : S'il y a une action que j'ai observée, que j'ai essayée et mise en pratique et qui fonctionne vraiment, c'est une politique de porte ouverte. Parfois, il suffit juste d'être à l'écoute, et d'écouter sans préjugés. Mettez toutes vos perceptions de côté, et écoutez seulement.

SanDee Vandal, gestionnaire, Emploi et Développement social Canada : Les suggestions que je fais aux autres gestionnaires qui gèrent des cas de difficulté avec les employés, c'est vraiment d'approcher la personne avec douceur et avec empathie. On ne peut pas soupçonner, puis on ne peut pas préjuger de ce qui se passe parce qu'on n'est pas dans leurs souliers. Je dis souvent de juste dire ce que tu vois. Laisse un espace pour que la conversation puisse commencer.

Neida Santini, directrice adjointe, Immigration, Réfugiés and Citoyenneté Canada : Ce que je recommanderais à tout gestionnaire dans une situation où il pense qu'il pourrait y avoir des enjeux de santé mentale chez l'un de ses collègues, soyez franc, dites-le. Il n'y a rien de pire que d'essayer de contourner le problème. Parce que la personne le sait. Alors ma recommandation est d'aller droit au but, d'avoir une conversation, aussi difficile soit-elle, et de dire : « Écoute, il semble que quelque chose ne va pas, il semble que tu ne sois plus la même personne que tu étais il y a quelques mois. Qu'est-ce que je peux faire pour t'aider? » Ainsi, nous pouvons contribuer et faire de notre mieux; ce que nous ne devons pas faire, c'est prétendre que le problème n'existe pas.

Joshua Alcorn, gardien de la SECOM/Coordonnateur de la sécurité : Alors, pour un gestionnaire qui essaie d'aider un employé qui peut être en difficulté, premièrement, c'est important de savoir que ce n'est pas le rôle du gestionnaire de vraiment aider la personne et de donner en autres mots du counseling. D'après moi, puis ce qui m'a aidé dans le passé, c'est vraiment d'avoir un gestionnaire qui est ouvert d'esprit, qui a la capacité de démontrer de l'empathie, puis aussi, d'avoir une bonne écoute, de ne pas juger, de ne pas penser qu'on a toutes les réponses. Juste de démontrer qu'on veut que la personne soit bien.

Jessica Ward-King, agente libre, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada : Les gens qui éprouvent des difficultés et qui ne veulent pas en parler sur le plan de la santé, de la santé mentale, nous pouvons simplement entamer une conversation autour d'une tasse de café, et vous savez ce qui est encore mieux? Si vous commencez la conversation et que ce n'est pas à propos de la santé mentale ou de la maladie mentale; c'est plutôt pour demander « comment ça va, quoi de neuf? », et recommencez, encore et encore, et bâtissez une relation, établissez un lien de confiance.

[À l'écran : La santé mentale commence ici. La santé mentale commence avec vous.]

Canada.ca/SanteMentaleGC

[Mot-symbole « Canada »]

Liens connexes


Date de modification :