Sélection de la langue

Recherche

Initiative visant les fonctionnaires en résidence

Lancée en 2003, l'Initiative visant les fonctionnaires fédéraux en résidence (IFR) permet à des fonctionnaires fédéraux à mi-carrière (de niveau EX moins 2 à EX) de passer de six mois à deux ans dans une université canadienne pour acquérir de nouvelles connaissances dans des domaines liés à leur travail, aux objectifs de leur ministère et aux grandes priorités du gouvernement.

Sur cette page

Objectifs

Les objectifs de l'IFR sont les suivants :

  • encourager une plus grande collaboration entre le gouvernement fédéral et les universités canadiennes par l'échange de connaissances;
  • collaborer avec les universités canadiennes à des recherches conjointes;
  • offrir des possibilités de recrutement à la fonction publique fédérale canadienne;
  • permettre à l'effectif de demain de comprendre le fonctionnement du gouvernement fédéral.

L'initiative comporte de nombreux avantages. Elle permet aux personnes sélectionnées :

  • d'accéder à des personnes ayant des idées avant-gardistes dans leur domaine d'expertise;
  • de contribuer au renouvellement de la fonction publique grâce à des activités de recrutement sur le campus;
  • de profiter d'une possibilité enrichissante sur le plan intellectuel, professionnel et personnel;
  • de former un réseau dans la fonction publique grâce à leur expérience dans le cadre de l'IFR;
  • d'éprouver un sentiment de fierté et de réussite grâce à une expérience qui les distingue et élargit leurs horizons.

Elle permet à l'université d'accueil :

  • d'avoir accès à des spécialistes qui possèdent une expérience et des connaissances pratiques;
  • d'avoir une idée des compétences qui sont requises pour former des fonctionnaires fédéraux qui réussissent bien;
  • d'élargir ses réseaux et ses possibilités au sein du gouvernement fédéral;
  • d'avoir accès à une personne chevronnée qui peut soutenir la recherche, l'enseignement, le mentorat et les événements de recrutement de personnes talentueuses pour le gouvernement fédéral.

Procédure de candidature

Qui peut présenter une demande

Qui peut présenter une demande

L'initiative cible les fonctionnaires fédéraux en milieu de carrière (de niveau EX moins 2 à EX) et les universités canadiennes.

En général, le processus de demande est amorcé par des fonctionnaires chez qui l'initiative suscite un intérêt personnel ou par des universités canadiennes qui souhaitent accueillir des fonctionnaires fédéraux en résidence. Les universités intéressées peuvent nous envoyer leur annonce d'occasion de résidence pour que nous la diffusions. Ces annonces mettent en évidence ce que les universités recherchent et sont affichées dans la section Possibilités actuelles de la présente page Web.

Les universités canadiennes qui souhaitent accueillir un ou une fonctionnaire en résidence peuvent également demander le soutien de l'École de la fonction publique du Canada (l'École), qui les aidera à trouver des candidats et candidates.

Il arrive parfois que ces fonctionnaires soient soutenus par un réseau professionnel (par exemple, une communauté fonctionnelle du gouvernement du Canada) qui s'intéresse à leurs projets.

Les candidats et candidates ainsi que les universités canadiennes devraient d'abord communiquer avec l'équipe de l'IFR pour discuter de leurs intentions de résidence et ainsi obtenir de l'aide et des conseils concernant leur demande.

Comment présenter une demande

Comment présenter une demande

Étape 1 : définissez votre projet

La première étape consiste à réfléchir aux paramètres du projet. À cette étape, demandez-vous ce que vous voulez accomplir et quelle sera l'incidence de votre résidence, tant sur le plan personnel que sur l'ensemble de la fonction publique fédérale.

Le rôle de l'équipe de l'IFR de l'École est d'aider les candidats et candidates à préparer une demande afin qu'elle réponde aux critères de l'initiative. Entre autres, elle cherchera à déterminer si le projet correspond aux besoins et aux priorités actuels du gouvernement fédéral et à évaluer le plan de la personne qui souhaite postuler en vue de transmettre les connaissances acquises après son affectation.

Pour communiquer avec l'équipe de l'IFR, écrivez à : psirifr@csps-efpc.gc.ca.

Étape 2 : faites appuyer votre projet

Une fois votre projet défini, il est important de vous assurer que vous avez l'appui de votre haute direction. Étant donné que les coûts liés à votre résidence seront couverts par votre ministère d'attache et que le type de recherche ou d'enseignement que vous effectuerez peut avoir une incidence sur votre ministère, vous devrez informer votre direction de vos intentions et vous assurer qu'elle approuve votre projet.

C'est pourquoi les demandes doivent être appuyées par deux sous-ministres (le président de l'École et le ou la sous-ministre du ministère d'attache du candidat ou de la candidate) afin de veiller à leur crédibilité et à l'avancement des priorités du ministère ou du gouvernement fédéral. Le candidat ou la candidate obtient l'appui de son ministère d'attache, tandis que l'équipe de l'IFR obtient l'appui du président de l'École.

Étape 3 : présentez votre dossier de demande

Une fois que vous avez défini votre projet et obtenu les approbations nécessaires, vous pouvez présenter votre demande dans le cadre de l'IFR en ligne.

Il n'y a pas de date précise pour présenter un dossier de demande; cependant, nous vous encourageons à prendre en considération les dates importantes du calendrier universitaire, de même que les délais administratifs de traitement des demandes. Par exemple, nous vous suggérons de présenter votre demande avant le 31 juillet pour une date de début en septembre, ou avant le 30 novembre pour une date de début en janvier.

Une demande complète comprendra :

  • le formulaire de candidature numérique dûment rempli et signé; la description du projet doit être aussi détaillée que possible;
  • le curriculum vitae démontrant l'expérience scolaire et professionnelle pertinente du candidat ou de la candidate et attestant de son potentiel de réussite dans un milieu universitaire;
  • une lettre ou un courriel d'appui du ou de la sous-ministre, qui doit comprendre un engagement de payer le salaire, les avantages sociaux et les frais de déménagement raisonnables (s'il y a lieu) du candidat ou de la candidate pendant son affectation, ainsi qu'un engagement de soutenir la réintégration de cette personne dans la fonction publique fédérale après son affectation;
  • une lettre ou un courriel d'appui de l'université d'accueil, qui doit comprendre un engagement d'accueillir le candidat ou la candidateet de lui fournir un espace de bureau, de l'équipement et un soutien administratif.

Étape 4 : faites approuver votre demande

Les demandes au titre de l'IFR sont examinées et approuvées par le président de l'École. Pendant le processus d'approbation des demandes, l'École prendra en compte :

  • l'expérience universitaire et professionnelle pertinente du candidat ou de la candidate, qui doit démontrer de solides compétences et un engagement envers l'excellence;
  • l'adéquation du projet avec les priorités du gouvernement fédéral et de l'École, et la façon dont le candidat ou la candidate soutiendra ces priorités;
  • la façon démontrée dont le candidat ou la candidate entend transmettre les connaissances, les compétences et les capacités acquises à son retour dans la fonction publique fédérale;
  • s'il y a lieu, l'engagement du candidat ou de la candidate à soutenir les activités de l'Initiative des sous-ministres champions des relations universitaires de son université d'accueilNote* (par exemple, en collaborant avec les universités pour faciliter la tenue de conférences et de présentations par de hauts fonctionnaires fédéraux, en conseillant les étudiantes et étudiants diplômés sur les possibilités d'emploi dans la fonction publique fédérale et en faisant la promotion de la fonction publique comme choix de carrière, ainsi qu'en aidant les membres du corps professoral à élaborer des projets et des activités de recherche afin de rendre leur travail plus pertinent pour la fonction publique fédérale);
  • l'engagement du candidat ou de la candidate à collaborer avec l'École (par exemple, pour élaborer des produits d'apprentissage ou des événements, ou pour soutenir des candidates et candidats potentiels à l'IFR);
  • la pertinence du projet par rapport aux projets de carrière du candidat ou de la candidate.

Une fois que la demande a été approuvée, l'équipe de l'IFR prépare un projet d'entente dans le cadre du programme Échanges Canada. Le candidat ou la candidate remplit et signe l'entente d'Échanges Canadaet la fait signer par le ou la sous-ministre de son ministère d'attache, puis retourne le document à l'École pour obtenir la signature finale du président.

Le processus d'approbation complet d'une demande au titre de l'IFR peut prendre entre quatre semaines et trois mois, selon la complexité du dossier. Il est toujours préférable de s'attendre à un délai d'approbation plus long plutôt que plus court au moment de planifier la date de début de la résidence. Il est également souhaitable de prendre en considération les calendriers universitaires et annuels (par exemple, les vacances de fin d'année).

Attentes

Attentes à l'égard des participants et participantes pendant et après leur résidence

Les participants et participantes sont censés :

  • mener à bien le projet décrit dans leur formulaire de demande;
  • respecter les engagements pris envers l'université d'accueil;
  • retourner dans la fonction publique fédérale après leur résidence;
  • transmettre les connaissances acquises à leurs collègues et à la fonction publique fédérale en général.

En plus de ces engagements, l'École s'attend à ce que ces personnes :

  • participent à des rencontres individuelles de suivi;
    Selon la durée de la résidence, l'École organisera un certain nombre de rencontres de suivi avec le participant ou la participante. Ces rencontres ont pour but de soutenir cette personne dans son parcours et de l'aider à réorienter, au besoin, les objectifs et les résultats attendus de sa résidence.
  • assistent à des réunions tenues deux fois par année.
    L'École organise des réunions tenues deux fois par année avec les participantes et participants potentiels, nouveaux et actuels, ainsi qu'avec les personnes qui ont récemment pris part à l'IFR, afin de tirer parti de leur expérience, de communiquer des pratiques exemplaires et de créer un réseau entre eux et elles.

Ces activités ont pour but de renforcer le sentiment d'appartenance à la communauté parmi les personnes qui participent depuis peu ou qui ont déjà pris part à l'IFR et de leur permettre de faire part de leurs expériences et de leurs pratiques exemplaires. En fin de compte, l'objectif est que ces fonctionnaires fassent partie d'un réseau de personnes engagées auprès des universités canadiennes.

Posez votre candidature

Possibilités actuelles

Tant les fonctionnaires du gouvernement fédéral que les universités canadiennes peuvent entreprendre des démarches pour participer à l'Initiative visant les fonctionnaires fédéraux en résidence. Les universités intéressées peuvent nous envoyer leur annonce d'occasion de résidence pour que nous la diffusions. Ces annonces mettent en évidence ce que les universités recherchent et sont affichées dans cette section.

Les possibilités actuelles seront affichées ici dès qu'elles seront offertes.

Participants actuels

Dean Barry, Université métropolitaine de Toronto, Toronto, de septembre 2021 à août 2023

Dean compte plus de 20 années d'expérience de travail dans la fonction publique fédérale, qu'il a intégrée en 2001, après avoir suivi le programme de doctorat en sociologie de l'Université de la Colombie-Britannique, pour faire carrière en tant que fonctionnaire fédéral. Depuis 2010, il travaille à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, où il a acquis une forte expertise en matière de politique d'immigration.

Projets de l'IFR : Dean est actuellement fonctionnaire en résidence au Toronto Metropolitan Centre for Immigration and Settlement (TMCIS), effectuant une affectation de deux ans qu'il a commencée le 1er septembre 2021. Pendant sa résidence au TMCIS, Dean effectue des recherches sur des sujets liés aux politiques et programmes d'immigration comparés, en particulier ceux des États-Unis et du Canada. Un deuxième domaine de recherche de Dean porte sur l'élaboration d'une approche plus stratégique et axée sur les données pour trouver et recruter les meilleurs talents économiques et qualifiés au Canada. Dean apportera ses contributions aux travaux de recherche menés par ses collègues et les étudiantes et étudiants diplômés, donnera des conférences, servira de mentor aux étudiants et étudiantes et offrira des séances d'information à ceux et celles qui envisagent de faire carrière dans la fonction publique fédérale.

Titres de compétences : Baccalauréat (avec distinction) de l'Université Queen's (1992) et maîtrise en arts de l'Université de la Colombie-Britannique (1995).

Carly Dybka, Carleton University, Ottawa, de January 2022 à December 2022

Carly travaille en tant que directrice adjointe, Médias sociaux et soins sociaux à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada. Elle s'intéresse principalement à l'utilisation des médias sociaux par le gouvernement du Canada (GC). Carly mène actuellement des recherches sur les activités de surveillance des médias sociaux du GC. Elle fournira à ce dernier des conseils et des recommandations sur la façon d'optimiser la surveillance tout en étant conscient de ses risques et de ses limites. Carly produit également du matériel de formation sur l'utilisation des médias sociaux par le GC, en collaboration avec le Bureau du Conseil privé et son Bureau de la collectivité des communications.

Projets de l'IFR : Dans le cadre de l'IFR, Carly donne un cours de quatrième année de baccalauréat aux étudiants et étudiantes en administration publique et en gestion des politiques. De plus, elle offre une série d'ateliers de perfectionnement professionnel aux personnes inscrites au programme de communication et d'études médiatiques. Les ateliers visent à aider les participants et participantes à trouver du travail et à exceller dans le domaine des communications du GC. Carly met également à profit son expertise professionnelle pour élaborer, à l'intention de l'École de journalisme et de communication de l'Université Carleton, des lignes directrices internes concernant l'utilisation des médias sociaux, destinées à atteindre les objectifs ministériels et à gérer les risques et les crises.

Titres de compétences : Baccalauréat et maîtrise en communication, et diplôme d'études supérieures en sciences de l'information de l'Université d'Ottawa. En voie d'obtenir un doctorat en communication de l'Université Carleton en 2023.

Anciens participants

Voici une liste de fonctionnaires fédéraux qui ont participé à l'IFR depuis 2019 :

  • Sean Boots, Université Carleton (Ontario); de mars 2022 à août 2022
  • Elana Aptowitzer, Université Carleton (Ontario); de mai 2019 à avril 2022
  • Kerry Badgley, Université d'Ottawa (Ontario); de septembre 2020 à août 2021
  • Rory O'Connor, Université York (Ontario); de septembre 2020 à mai 2021

Voici une liste des autres universités canadiennes qui ont participé à l'initiative de 2017 à 2022 :

  • Dalhousie University, NS
  • Queen's University, ON
  • University of Ottawa, ON
  • University of Waterloo, ON
  • Université de Moncton, NB
  • Université du Québec à Trois-Rivières, QC

Coordonnées

Vous avez des questions? Communiquez avec l'équipe de l'IFR en écrivant à : psirifr@csps-efpc.gc.ca.


Date de modification :